Solidarité révolutionnaire avec les combattantes du Rojava, Raqqa, Shengal, Afrin…

Des unités féminines ont pris les armes et sont en train d’écrire leur propre histoire en libérant les régions du Rojava et de Shengal du califat de Daesh. La libération de Raqqa est une victoire des femmes !

Les unités à majorité kurdes (YPG/ YPJ) des Forces Démocratiques Syriennes (FDS) ont joué un rôle important dans la victoire contre le soi-disant califat de Daesh avec l’offensive finale pour la libération de Raqqa qui s’est terminée le 17 octobre 2017. Les Unités des Femmes de Shengal (YJŞ), aux côtés des Unités de Protection des Femmes (YPJ), étaient en première ligne dans ce combat qui a marqué la fin du califat.

L’annonce officielle de la formation des YPJ en avril 2013 au Rojava a marqué une nouvelle phase dans l’histoire des femmes. Au cours de cette étape historique, les femmes du Rojava ont pris leur futur en main. En prenant les armes, elles ont entamé une lutte pour leur libération mais aussi pour devenir actrices à part entière de la révolution et la défendre. En agissant ainsi, elles ont imposé une vision nouvelle des femmes dans la société. En août 2014, les femmes yézidies ont suivi les traces de leurs sœurs du Rojava et ont formé, avec le soutien des YPJ, leurs propres bataillons de femmes, les YJŞ (Unités des Femmes de Shengal).

Les Yézidis sont un peuple de haute Mésopotamie dispersé entre les territoires de Syrie, d’Irak et de Turquie. En août 2014, Daesh a envahi leurs villages, massacré plus de 12.000 personnes et capturé et asservi environ 5.000 femmes et enfants.

Pour la population yézidie, la libération de Raqqa représente plus qu’une victoire symbolique dans la lutte contre Daesh. Pour les YJŞ, cette victoire est une vengeance contre les atrocités perpétrées par Daesh contre leurs sœurs et leurs camarades.

La guerre n’est pas terminée. Le califat a été vaincu mais des cellules isolées de Daesh existent encore. Les unités de femmes doivent être prêtes à répondre à de possibles attaques de la Turquie, de l’Irak ou d’autres groupes armés.

Campagne Celox
Pour célébrer le 8 mars, Journée Internationale des Femmes, nous voulons envoyer des pansements Celox aux unités de femmes yézidies ainsi qu’aux autres unités militaires de femmes, dans les montagnes de Shengal, à Raqqa,Manbij, Afrin…

Avec cette campagne, lancée par des femmes pour des femmes, nous voulons montrer notre solidarité avec nos sœurs et camarades de Shengal et du Rojava (Afrin,Kobane et Cizre).

Soutenons les unités militaires des femmes politiquement et matériellement en finançant des pansements hémostatiques Celox.

60 % des camarades blessé.e.s par balles meurent d’hémorragie en attendant d’être pris.es en charge. Les pansements Celox permettent de stopper les hémorragies rapidement et sauvent donc de nombreuses vies. Un pansement coûte 75€. Les pansements Celox sont distribués par les unités médicales aux combattant.e.s sur les lignes de front.

Soutenez la campagne et contribuez en versant vos dons sur le compte du Secours Rouge Suisse : CH82 0900 0000 8555 9939 2 – avec la référence : “Celox – femmes” ou via Paypal.

Pour la libération des femmes!
Solidarité révolutionnaire avec les combattantes du Rojava, Raqqa, Shengal, Afrin…