Solidarité révolutionnaire avec les femmes combattantes au Kurdistan

Les femmes combattantes et la libération des femmes

Avec la création officielle des unités de femmes combattantes YPJ (Unités de Protection de la Femme) en avril 2013 au Rojava, la lutte contre le patriarcat et pour la libération des femmes est entrée dans une nouvelle phase. Les femmes des YPJ ont joué un rôle majeur dans la lutte armée contre Daesh mais également dans la résistance contre l’invasion d’Afrin par l’Etat turc. L’invasion turque était une attaque contre le projet multiethnique et égalitaire du confédéralisme démocratique au Rojava, projet qui constitue une menace pour la politique patriarcale, islamiste et autoritaire d’Erdogan.

Les femmes des différentes unités combattantes ne luttent pas seulement contre les menaces extérieures; elles transforment également les positions des femmes au sein de leur propre société, en tant qu’exemples héroïques de force et de courage et en tant que défenseurs d’une société égalitaire entre les sexes.

Solidarité internationaliste avec une révolution des femmes

Le Secours Rouge International s’est uni à différentes organisations en Europe et au Kurdistan. En tant qu’internationalistes de différents courants politiques, nous voulons montrer notre solidarité avec la lutte des unités de femmes combattantes en leur apportant un soutien matériel. L’objectif principal de cette campagne est d’envoyer des fournitures médicales dans la région en collectant de l’argent pour acheter des pansements Celox et en s’assurant qu’ils atteignent les unités de combat sur place. Les pansements Celox aident à arrêter les hémorragies graves et ainsi sauver des vies. La première campagne Celox s’est mobilisée pour fournir des bandages aux combattants internationalistes du Rojava. Cette campagne a montré son utilité sur le terrain.

Le soutien matériel est crucial, mais nous voulons aussi sensibiliser les gens à la révolution en cours. C’est pourquoi nous partageons des informations sur les différentes initiatives qui ont lieu à Rojava et Shengal : maisons et conseils de femmes, parité dans les institutions politiques, village Jinwar et déclarations de solidarité internationale. Nous croyons que nous pouvons apprendre de leur expérience, de leur courage et de leur force.

Pourquoi notre site web s’appelle “Shengal.xyz” ?

Au début de notre campagne, nous nous sommes concentrés sur les unités de combat Yézidi des montagnes de Shengal. En effet, les atrocités commises par Daesh ont frappé particulièrement durement la population Yézidie vivant à Shengal (Irak kurde). En août 2014, Daesh a attaqué le peuple Yézidi ; des milliers de personnes se sont enfuies et les personnes capturées ont été massacrées ou réduites en esclavage (majoritairement des femmes). 30 000 Yézidis ont fui vers la montagne de Shengal et ont été assiégés par Daesh. Pendant que le monde observait passivement, différentes unités de combat kurdes sont venues de tout le Kurdistan pour sauver le peuple Yézidi. Avec l’aide des YPJ, les femmes Yézidies ont suivi les traces de leurs sœurs de Rojava et ont formé leurs propres bataillons de femmes, les YJŞ (Unités de Femmes de Shengal). En 2017, les YJŞ et YPJ ont été à l’avant-garde de l’offensive finale sur Raqqa, qui a marqué la fin du califat. Alors que l’objectif initial de la campagne était de soutenir les unités féminines Yézidi à Shengal, après l’invasion turque d’Afrin, qui constituait une menace directe pour les femmes de la révolution, elle s’est élargie pour inclure toutes les unités féminines de combat au Kurdistan.

Les unités de combat féminines ont encore besoin de soutien !

La guerre dans la région n’est pas terminée. Le califat de Daesh a été vaincu mais des cellules isolées existent toujours. En 2018, la région a été attaquée à plusieurs reprises par le régime turc. Au début de l’année, après deux mois d’offensive, la Turquie a pris le contrôle d’Afrin, inversant les acquis de la révolution dans la région et faisant des milliers de sans-abri. La région de Shengal, les montagnes Qandil, la Fédération démocratique de Syrie du Nord (FDSN) ont été attaquées par le régime turc avec le soutien des groupes armés islamistes ou avec l’approbation des gouvernements régionaux. Fin 2018, Erdogan a annoncé son intention d’attaquer la FDSN avec le retrait des soldats américains. Actuellement, il n’est pas clair quand les Etats-Unis quitteront le Rojava et si d’autres pays impérialistes prendront leur place. Cependant, d’autres attaques de l’armée turque ou de ses mandataires sont probables. Si cela se produit, toute l’aide sera nécessaire pour soutenir la révolution !

Soutenons les unités militaires des femmes politiquement et matériellement en finançant des pansements hémostatiques Celox.

60 % des camarades blessé.e.s par balles meurent d’hémorragie en attendant d’être pris.es en charge. Les pansements Celox permettent de stopper les hémorragies rapidement et sauvent donc de nombreuses vies. Un pansement coûte 75€. Les pansements Celox sont distribués par les unités médicales aux combattant.e.s sur les lignes de front.

Soutenez la campagne et contribuez en versant vos dons sur le compte du Secours Rouge Suisse : CH82 0900 0000 8555 9939 2 – avec la référence : “Celox – femmes”.

Pour la libération des femmes!

Solidarité révolutionnaire avec les femmes combattantes au Kurdistan !

Pour comprendre les enjeux et les différents groupes impliqués dans la guerre en Syrie, voici un décryptage (2017 ; pour suivre l’évolution du conflit et sa carthographie au jour le jour, consultez liveumap) :

WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com